26 janvier

26 janvier, 22 billets, 23 avec celui là. Forcément ça ne colle pas, il en manque 3. Pourquoi ?
Parce qu'il y a des jours où les mots ne veulent plus rien dire, des jours où ils sont remplacés par des soupirs, des jours pages blanches, absence, des jours où le temps s'égrène, grains de sable du sablier, dispersés.
Des jours comme des nuits, d'ennui. Les mots ennemis qui fuient.
Puis les jours d'éclaircie où les mots refleurissent, reprennent du service, disent ce qu'ils ont envie et chassent tous les soucis.
"Souci: plante commune dans les champs" ( Petit Robert).
Nous y revoilà, cultiver, mots, soucis, fleurs, jardin, outils, allez au boulot, il faut débrousailler tous ces mots, les faire rimer, en rangée ou éparpillés, les enfouir sous la terre pour les garder au chaud, les faire sortir au printemps, fruits d'un long mûrissement.
Il n'est jamais trop tard ou trop tôt ( mot-tard, mot-tôt, etc etc...)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×