Chut

Dieu ne me parle plus. Il ne m'a même pas lu. Peut-être que Dieu ne m'aime plus. Je suis déchue, j'ai chu de mon piédestal, Dieu a bien d'autres vestales, d'autres vassales dans son dédale de salles, de vestibules. Je suis au Paradis perdu, des oeufs, du lait, du sucre, bien fouetter puis faire frire dans du beurre ou de la margarine. Le paradis perdu n'est pas du pain égaré, émietté, le Petit Poucet, Hansel et Gretel, du pain d'épice dans la forêt, les contes supplices des bonnes nuits. Des mochemars. Parents indignes. Laissez rêver les enfants. Let them dream, en anglais parce que ça rime.

Dieu s'est tu. Parce que je lui ai dit tu ? Peut-être a-t-il des soucis, j'entends au loin Jésus...crie. (j'irai crâmer dans les flammes amères de l'enfer des mots tordus, tant pus)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site