Humeur vagabonde

L'éclipse est passée, incognito. Du gris , du gris, pas le moindre petit bout de lune, pas la moindre étincelle de soleil. Seule la lueur de mon écran d'ordinateur.

Humeur vagabonde, change toutes les secondes, tourbillonne, tourbillonne, les arbres dénudés, un feu de cheminée. Ailleurs, quelque part, du soleil, ailleurs, quelque part de l'espoir. Pourtant l'hiver n'est pas triste, il est chaleur factice, il est emmitouflé, pull en laine, cache-nez, il est tasse fumante, chocolat chaud, pur cacao, il est brioche dorée sortie du four, il est souffle glacial dans la garrigue, il est rapprochez-vous, serrez-vous, restez dans le cocon, protégez-vous. Il est carapace, il est nid douillet, il est indémodable, inéluctable, alors ne le détestez pas , aimez-le, l'hiver vous le rendra.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×