Tut tut

Deux cons klaxonnent, le premier n'avance pas, tut tut, fait le deuxième, tut tut répond le premier, tu le vois bien que je peux pas avancer. Tut tut tut redit le deuxième, tut tut tut tut, fait le premier, traduction, tu le vois pas Ducon que je peux pas passer. Tuuuuuuutttttttttttttttt, le deuxième s'excite sur son klaxon, ça lui fait passer le temps, lui prouve qu'il a raison, que s'il était en premier, lui il serait passé.
Le premier descend, excédé, il est en retard, son chat est mort, sa maison a brûlé, il est en retard sur son passé. Le deuxième était d'humeur plutôt gaie, un rendez-vous, une soirée, une jolie fille, voiture décapotée, bronzage u.v, gourmette au poignet.Il ne craint rien ni personne et il va lui rentrer dedans à ce nase à la voiture pourrie. Il pourrait contourner les plots, se faufiler entre les deux poteaux, prendre de l'élan et franchir cette tranchée, quel empoté.
Pendant qu'il réfléchissait à ces éventualités, l'autre s'est approché sans un bruit, sans un mot il lui a fait manger son klaxon, par la bouche, le nez et le front.Du sang sur le volant, le tuuuttt ne s'est plus arrêté.
Le feu est passé au vert, le premier est parti sans se retourner.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site