Juin 2013

Glace à l'eau

Un iceberg dans une mare, des vilains petits canards dans la fanfare. Fausses notes dans le tableau, fausses notes dans le tempo. L'honnêteté s'est enfuie au pôle nord, la vérité au fond du puits, et le courage vers Tahiti. Des vagues, des océans ont englouti les années perdues, assassinées à la force du mépris.
Un iceberg dans le désert, un soir d'hiver. Un serpent au venin mortel s'insinue dans les failles d'un sable gelé, le scorpion affûte son poison. Qu'elle que soit l'issue, au petit matin, le vainqueur et le vaincu seront noyés, emportés par la vague déferlante d'un iceberg chauffé à blanc par un soleil meurtrier.
Il ne restera qu'une minuscule flaque, bientôt évaporée ou absorbée par une plante carnivore.Des rapaces nécrophages se chargeront de la maigre pitence laissée par tant de haine. Peut-être avaleront-ils des couleuvres pour satisfaire leur appétit, puis vomiront-ils leur indigestion sur un rocher arrogant.

Orientation

Des larmes de thé vert, une théière argentée, des verres sérigraphiés. Vapeur, fumée, de la menthe poivrée. S'orienter vers l'orientalité, du rien, du thé, une boussole. Aller vers l'est pour retrouver le nord, contre sens, autoroute dans le désert, enlisement.
Se noyer dans un verre d'eau parce que la mer n'est pas à boire, que l'amer est imbuvable.
Dans l'oasis charnue, poussent des fleurs charnelles et coule l'eau limpide d'une source profonde. Demain, hier, les minutes, les secondes, les animaux à bosses, le sable doux et chaud, le bleu berbère éclaire une nuit sans étoiles. Les mots s'étiolent dans la fraîcheur du désert, le silence serpente, le scorpion affûte son venin. Et puis plus rien.

Tout ou rien

Le rien est le contraire du tout ou inversement. Quatre lettres, deux consonnes, une au début, l'autre à la fin, au milieu deux voyelles. Fonctionnent avec être ou avoir, affirmation et négation. Avoir tout, n'être rien, n'avoir rien, être tout.
Le rien est aussi vague que le tout, le tout tout aussi inqualifiable que le rien. Ils peuvent cependant signifier la même chose, rien ne m'intéresse, tout m'ennuie. Ne pas confondre j'ai tout fait avec le verbe étouffer, le verbe nérienfer n'existe pas, pas de confusion de ce côté là.
Quand il n'y a plus rien, peut-on tout espérer?

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site