Rapaces

Les vautours planent dans un ciel de traîne
Une pluie incertaine s’invitera plus tard
Un épais brouillard envahira la plaine
A l’heure où les peurs se déchaînent
Vers la tombée du soir

Un aigle royal trône sur le haut d’un rocher
Il domine la vallée et d’un oeil impérial
Guette les allers-retours de ce vol de vautours
Les brebis égarées cherchent une échappatoire
Dans la verte clairière, une issue illusoire

Des milans noirs
Tournent autour du rocher
Les serres acérées, le bec à l’aiguisoir
Un regard anguleux sur la montagne bleue
La brume annoncée s’étend sur le territoire

Trois espèces de rapaces
Déploient leurs ailes voraces
Aigle, milans, vautours
Un ballet inquiétant aux étranges contours
Ils se toisent, se défient, discourent

Une question de droit, une gestion d’espace
Au terme de longs détours
Un accord consensuel, une sorte de compromis
Ils fondent en rangs serrés à une allure mortelle
Sur les proies terrifiées dans la verte prairie

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×