Trajectoire

La folie meurtrière des hommes
Les vies de hasards
Pourquoi croire en l'avenir
Une balle en pleine tête
Un matin
L'avenir suspend sa quête

Une balle en pleine tête
Le rouge sang du canon
Rouge sang de la folie passagère
Au matin d’un délire de persécution
Trajectoire meurtrière
De la balle de ce canon

Le facteur s'était levé de bonne heure
Un café noir dans un bol blanc
Il avait quitté sans bruit
Sa maisonnée endormie
Un vieil homme promenait son chien
Il le saluait, comme tous les matins

Il n'était ni gai ni triste
Un jour de sa vie ordinaire
Et puis la folie meurtrière
Tous les matins, des virages, des montées
La terre rouge en toile de fond
Et le délire de persécution

Il frôla le boulanger
Un tournant mal négocié
Au petit matin, ils attendaient ce danger
Se faisaient un signe dans le rétroviseur
Puis poursuivaient leur route
Avec un peu de baume au coeur

Le facteur se gara devant le portail en bois
Une facture tous les deux mois
Le moteur ne cessait de tourner
Il aperçut le canon noir, il vit briller l'acier
Il croyait en l'avenir mais ne pouvait pas croire
Que cette balle continuerait sa trajectoire

Il s'écroula sur la terre rouge
Sans avoir eu le temps d'y croire
Il s'écroula sur la terre rouge
Sa terre natale et de hasards
Il s'écroula sur la terre rouge
Des lettres blanches sans espoir

Il s'écroula sur la terre rouge
Ce fut la fin de sa trajectoire

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site