Paresse

Par un après-midi paresse
Je me glissai sous la couette
Derrière les rideaux
Ciel gris et gouttes de pluie
Le vent s’engouffrait dans les chêneaux
Son sifflement me glaçait les os

Par S, par S commence ma Soirée
Paresse, paresse, langueur oisiveté

Je me glissai sous la couette
Sa chaleur, une promesse
Mes membres engourdis
Dans le refuge au creux du lit
S’abandonnaient avec mollesse
A cette force d’inertie

Par S par S commence ma Soirée
Paresse, paresse, lenteur passivité

Sa chaleur, une promesse
Son moelleux, une caresse
Je laissais flirter mes pensées
Avec les muses poétesses
Cherchant les mots, frôlant l’idée
Par S commencés

Par S par S commence ma Soirée
Paresse, paresse, tiédeur et farniente

Sur mon corps alangui jusqu'à l'ivresse
Je me délectais de l'étendue des possibilités
De cet après-midi paresse
Quand, les yeux mi-clos, dans le clair obscur
Je vis se dessiner une ombre sur le mur

Paresse, paresse se termine ma soirée
Par S par S, le réveil a sonné

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×