Femme

Je suis la femme, la maîtresse
Relations adultérines
Je ne suis ni l’épouse, ni la concubine

Je suis la femme, la maîtresse
De cinq à sexe, regards fuyants
De faux semblants, de vrais prétextes

Je suis la femme, la maîtresse
Je me pâme sous les caresses
L’interdit comme une ivresse

Je suis la femme, la maîtresse
Une autre pleure, un autre lit
Une moitié dont il est le mari

Je suis la femme, la maîtresse
Une rencontre, devenir légitime
Rester soi-même, changer de patronyme

Je suis la femme, la maîtresse
D’une grande maison
Avec le temps s’émousse la passion

Je suis la femme, la maîtresse
De mon existence, de mes émotions
Du ménage ne plus donner l’illusion

Je suis la femme, la traîtresse
De cinq à sexe
Je deviens experte en faux prétextes

Je suis la femme, la maîtresse
De l’étreinte
Ne pas laisser d’empreinte

Je suis la femme, la maîtresse
Les moitiés se consolent
Un même lit, deux autres rôles

Je suis la femme
Ce n’est pas un drame, on est quitte
On reprend la trame et on se quitte

Je suis la femme, je suis la femme

Commentaires (1)

1. Motsart (site web) 09/05/2013

Je suis le lecteur, le voyageur
Qui caresse des yeux silencieux
Les mots poétiques doublés d'aveux

Je suis le voyageur, le lecteur
Qui de sa plume indiscrète, ose et dépose
A la femme secrète, un commentaire en prose

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site