Lierre

Ce qui fait de nos jours
La misère
De nos amours
Le lierre

Parasite grimpant
Le long de nos murailles
Se glisse dans les failles
Quand s’endorment les amants
Le quotidien nous tue
Un peu plus chaque matin
Les murs de pierre du début
S’effritent en chemin

Ce qui fait de nos jours
La misère
De nos amours
Le lierre

De tous ces hier
Semblables aux lendemains
A ces demains
Semblables à la veille
Prenons garde
Quand sonne le réveil
Le béton se lézarde
Comme pierre au soleil

Ce qui fait de nos jours
La misère
De nos amours
Le lierre

Inventer aujourd’hui
Comme un nouveau défi
Résistance à l’ennui
Aux assauts destructeurs
D’une infernale machine
Leitmotiv à vapeur
Gare à la routine
Au train-train ravageur

Et puis le long des pierres
De nos amours, défaire le lierre
Et de nos murs, chaque jour
Ecailler la misère

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site