Le thé en poésie

Le thé en poésie
Quel est ce pays ?
Etrangère contrée
Où le thé « vers » fleurit ?

Le thé, tout un poème
De l’aube jusqu’à minuit
Serait-ce un théorème, une théorie ?
Incontestable source de vie

Le thé, 17 pieds japonais
Feuille infusée
Purifie tous les esprits
Libère ses secrets

Le thé, chinoiserie
Route de la soie
Intériorité, chaleur et solitude
Ambivalence et paradoxe

Le thé, une datcha orthodoxe
Le samovar fumant
Une babouchka aux joues roses
Joue un air de balalaïka

Le thé, aux temps des colonies
Mousson, saison des pluies
Les comptoirs britanniques
Devront plier boutique

Le thé, dans les malles anglaises
Vestiges des splendeurs impériales
Tient maintenant salon
De la City à Kensington

Le thé, théières en argent
Verres sérigraphiés
Une main de Fatma
Parfums de menthe poivrée

Le thé, sur le nouveau continent ?
La force, l’amertume, la noirceur du café
Ou la subtilité, la noblesse
Les promesses de couleurs nuancées ?

Le thé en poésie, j’ai trouvé le pays
Une contrée de sagesse
Cultivant sans frontière
Un art de vivre aux vertus millénaires

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site