Buzz

J'ai eu envie, plus tôt, de manger un gâteau de semoule. Ce n'était pas très poétique, je ne l'ai pas écrit sur le moment, repoussant à plus tard ce soudain engouement. Très hypothétique cependant, puisque de gâteau de semoule point. J'aurais pu m'en faire un, j'aurais pu prendre soin de cette petite faim, de cette lubie, j'en ai fait fi, puis de ma tête elle est sortie.
J'ai préféré un repas léger, un soupe chaude de légumes frais, une galette sarrasine et un fruit à croquer. C'était bon, plein de saveurs, de vitamines.
Je n'ai plus faim, besoin de rien, et pourtant elle vient me rôder autour cette envie incongrue d'entremets. Entremêlant mes idées, les paralysant, les interceptant au point de ne plus voir sur mon fond d'écran que le gâteau retourné dégoulinant de caramel doré. Le liquide sucré se répand de mon LCD sur mon clavier, je m'en lèche les doigts, ils deviennent tout collants. Un essaim d'abeilles par l'odeur attiré sort de ma boîte mail, "on faisait un buzz sur le net, mais ce caramel là nous a détourné de la voie toute tracée par la famille royale". Des abeilles qui parlent, mais jusqu'où ira le progrés. Tiens je vais en profiter pour leur demander si elles ont connu Maya, dans la grande famille des médias, on ne sait jamais. Un gros bourdon noir, à vous fiche le cafard, débarque en barque à ce moment là, "vous vous croyez à Miami Playa les butineuses, y'a du buzz buzz à diffuser".

Elles avaient déjà tout mangé, léché le caramel coulant, attaqué sur tous les flancs le gâteau espéré, plus rien en fond d'écran, juste un lointain bourdonnement. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site