Jour et nuit

Les jours ont rallongé. C'est remarquable? Avez-vous remarqué? C'est immanquable, ne le manquez pas. C'est incroyable, vous n'y croyez pas ? Le banquier suprême (suprême de dinde, mais bon tous les jours c'est lourd), celui qui tient les rênes, mais non pas le Père Noël (lui il m'écrit), l'autre celui qui ne me parle plus, nous aurait-il donné du rab, du temps en plus, des minutes gratos, non, même pas un forfait open, pas de minutes reportables, les minutes d'ennui, de dégoût, les minutes perdues, il s'en fiche lui . Encore une grande supercherie. Les jours rallongent mais le temps imparti reste le même, et moi je préfère la nuit.
La nuit, bien sûr tous les chats sont gris, mais les esprits aussi se grisent j'allais dire "de vin, de poésie..." mais c'est déjà pris et puis j'ai oublié le vers entier alors je me tais. C'est beau de l'air.
Quand la nuit tombe planent les ombres des poètes maudits. J'entends leurs cris, leurs maux écrits, les plaies ouvertes, le petit trou dans l'herbe verte. Ils se retrouvent sous les tilleuls des promenades pour quelques vers, verres d'absinthe ou de limonade. L'air est bon, ils n'ont plus peur de leurs démons. Mais ils n'écrivent plus, ils ont perdu leur plume et Pierrot de la Lune ne veut pas la leur prêter. C'est que bien sûr, ils ne sont pas au paradis, pardi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Dépôt légal Janvier 2011-Tous droits réservés- 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site